Ligeia

by ▵under the pyramids▵

There is one dear topic, however, on which my memory fails me not. It is the person of Ligeia […] She came and departed as a shadow. [Her face] was the radiance of an opium-dream, an airy and spirit-lifting vision […] Yet her features were not of that regular mould which we have been falsely taught to worship in the classical labors of the heathen […] I examined the contour of the lofty and pale forehead and […] the raven-black, the glossy, the luxuriant and naturally-curling tresses, setting forth the full force of the Homeric epithet, “hyacinthine!” […] and then I peered into the large eyes of Ligeia […] The hue of the orbs was the most brilliant of black.

Edgar Allan PoeLigeia –

All images: Caroll Cutebone
I am wearing the
Apsàalooke Talisman, Pyramids amulet & dangle earrings (all available in the shop)
and the Algiz Rune Vörðr (coming soon)

I didn’t think I would share images of myself here but these, taken by my dearest friend Caroll, tell so much about me and under the pyramids that I cannot keep them for myself. More images are to come on Thursday.
Caroll is a generous soul and a talented artist. If you don’t already know her images and jewellery, discover more here (as well as more images of this serie).

Ligeia was always one of my favourite of Poe’s short stories. You can read it here. Or, even better, have it read to you by Vincent Price, here.

Δ Δ Δ
-m-

– f r e n c h –

Il est néanmoins un sujet très-cher sur lequel ma mémoire n’est pas en défaut, c’est la personne de Ligeia […] Elle venait et s’en allait comme une ombre. [Son visage avait] l’éclat d’un rêve d’opium, une vision aérienne et ravissante […] Cependant, ses traits n’étaient pas jetés dans ce moule régulier qu’on nous a faussement enseigné à révérer dans les ouvrages classiques du paganisme […] J’examinais le contour du front haut et pâle, […] et puis cette chevelure d’un noir de corbeau, lustrée, luxuriante, naturellement bouclée et démontrant toute la force de l’expression homérique : chevelure d’hyacinthe […] et puis je regardais dans les grands yeux de Ligeia […] Les prunelles étaient du noir le plus brillant.

Edgar Allan Poe Ligeia

Photos : Caroll Cutebone
Je porte le
Talisman Apsàalooke, l’amulette Pyramide et ses boucles d’oreilles longues (disponibles dans la boutique)
Et le
Vörðr Rune Algiz (à venir)

Je ne pensais pas partager ici des images de moi mais celles-ci, prises par mon amie Caroll disent tant de choses à mon sujet et à propos d’under the pyramids que je ne pouvais les garder pour moi. Plus d’images sont à venir ce jeudi.
Caroll est une âme généreuse et une artiste de talent. Si vous ne connaissez pas ses images et bijoux, allez en découvrir plus ici (ainsi que d’autres images de cette série).

Ligeia a toujours été l’une de mes histoires de Poe favorites. Vous trouverez la nouvelle ici. Ou mieux encore, si vous comprenez l’anglais, vous pouvez vous le faire lire par Vincent Price, ici.

Δ Δ Δ
-m-