Le Silence de Mnasidika

by ▵under the pyramids▵

All day she laughed and even mocked at me a little. She refused to obey me, in the presence of some strangers.
When we had come home again I affected not to speak to her, and when she threw her arms about my neck, saying:
« Are you angry? »
I said to her:
« Ah! You are no longer as you used to be, you are no longer like the first day. I do not recognize you any more, Mnasidika »
She did not answer me. But she put on all her jewels, the jewels that she had not worn for long, and even the blue-embroidered yellow robe she had not worn since the day of our first meeting.

Pierre LouÿsMnasidika’s Silence –

all images : Vivienne Mok – Natalia is wearing crystal Talismans

I’m starting the month softly, with some images by Vivienne Mok for subMISSION magazine. You can find the complete serie here.
Vivienne’s work always reminds me of David Hamilton‘s reveries. I thus felt tempted to pair it with some Pierre Louÿs‘ poetry…

Δ Δ Δ
-m-

– f r e n c h –

Elle avait ri toute la journée, et même elle s’était un peu moquée de moi. Elle avait refusé de m’obéir, devant plusieurs femmes étrangères.
Quand nous sommes rentrées, j’ai affecté de ne pas lui parler, et comme elle se jetait à mon cou, en disant :
« Tu es fâchée ? »
Je lui ai dit :
« Ah ! tu n’es plus comme autrefois, tu n’es plus comme le premier jour. Je ne te reconnais plus, Mnasidika »
Elle ne m’a rien répondu ; Mais elle a mis tous ses bijoux qu’elle ne portait plus depuis longtemps, et la même robe jaune brodée de bleu que le jour de notre rencontre.

Pierre LouÿsLe Silence de Mnasidika –

all images : Vivienne Mok – Natalia is wearing crystal Talismans

Je débute le mois avec douceur, à travers ces images de Vivienne Mok pour subMISSION magazine. Vous pouvez découvrir la série complète ici.
Le travail de Vivienne m’a toujours fait penser aux rêveries de David Hamilton. Je fus donc aussitôt tentée de les associer à un poème de Pierre Louÿs

Δ Δ Δ
-m-