Les Champs léthargiques II

La foule des vivants rit et suit sa folie, Tantôt pour son plaisir, tantôt pour son tourment ; Mais par les morts muets, par les morts qu’on oublie, Moi, rêveur, je me sens regardé fixement. […] Moi, c’est là que je vis ! — cueillant les roses blanches, Consolant les tombeaux délaissés trop longtemps, Je […]